SNPAA – Espace Information – Actualités

COMMUNIQUÉS

 Illustration de l\'article n°36

 

Bercy veut-il détruire des milliers d'emplois en France en délocalisant la production d'éthanol ?

2008-09-30

 

Le bioéthanol est aujourd'hui plus taxé que le gazole.
Dès 2009, Bercy propose dans son projet de Loi de Finances de pénaliser davantage encore cette énergie renouvenable en la surtaxant par rapport à l'essence.

Cette proposition rompt unilatéralement le contrat passé entre l'industrie de l'éthanol et les Pouvoirs Publics.
En investissant plus d'un milliard d'euros dans des unités nouvelles qui entrent en production, l'industrie a respecté ses engagements. De son côté, Bercy s'apprête à démanteler le dispositif d'agréments mis en place par l'Etat pour garantir la pérennité de ces usines.

Alors que le Grenelle de l'environnement vient de confirmer le bien fondé de la filière bioéthanol française tant au plan énergétique qu'environnemental*, la proposition de Bercy ouvre la porte à des importations massives en provenance du Brésil, pays où l'éthanol est moins taxé que l'essence.

Le vote en l'état de cette disposition conduirait rapidement à la faillite de la filière bioéthanol française et à la destruction de milliers d'emplois.

 

* l'éthanol réduit de 60% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l'essence et présente un rendement énergétique plus de 2 fois supérieur à celui de l'essence (étude Ecobilan PWC 2008).

Retour

Haut de Page