QUESTIONS REPONSES

• Qu’est-ce que le superéthanol ?

Le superéthanol est un biocarburant constitué de 65% à 85% de bioéthanol, le complément étant de l’essence sans-plomb 95. Il est disponible en station-service, prêt à l’emploi.

• D’où provient le bioéthanol ?

Le bioéthanol est produit dans des distilleries industrielles à partir de sucres issus de la betterave ou des céréales. L’industrie du bioéthanol, notamment avec le développement de 6 nouveaux outils de grande taille, disposera de plus de 140 000 m3 de capacités de production disponibles pour le bioéthanol.

• Quel véhicule peut utiliser du superéthanol ?

Il faut un véhicule flexfuel, ou VCM (Véhicule à Carburant Modulable). Une voiture classique serait exposée à des risques de corrosion et ne saurait tirer partie des caractéristiques du superéthanol.

• Qu’apporte en plus le superéthanol ?

Son indice d’octane élevé et sa faible chaleur de vaporisation permettent de réduire le phénomène de cliquetis et d’augmenter la pression des turbos. Le moteur gagne en souplesse, et jusqu’à 20% de puissance en plus.

• Quel est le prix du superéthanol ?

Le prix objectif a été fixé dans le cadre de la charte de développement du superéthanol au niveau de 80 centimes d’euros par litre. C’est en moyenne le prix observé sur le site des Pouvoirs Publics.

• Où trouver du superéthanol ?

Le superéthanol est distribué dans des stations-services classiques. Pour savoir où en trouver près de chez vous, rendez-vous sur http://www.prix-carburants.gouv.fr/index.php

• Pourquoi la consommation augmente ?

Un litre de bioéthanol contient moins d’énergie qu’un litre de SP95. Ainsi, il faut 1,4 litres de superéthanol pour obtenir la même énergie que celle d’un litre de SP95. Le prix du superéthanol à la pompe tient compte de ce facteur. De plus, dans les faits, la surconsommation mesurée est moindre, en raison d’un meilleur rendement énergétique du moteur qui utilise du superéthanol.

• Le superéthanol est-il bénéfique pour l’environnement ?

Le CO2 rejeté par la combustion du bioéthanol provient des plantes qui l’on capté pour leur croissance. Les émissions de CO2 d’origine fossile du superéthanol sont réduites jusqu’à 80% à l’échappement, et jusqu’au 2/3 en tenant compte de sa fabrication. De plus, les autres polluants sont réduits également.

• Ne risque t’on pas de manquer de superéthanol ?

La France dispose de près de 10 millions d’hectares de céréales et de betterave. Moins de 3 % de ceux-ci seront nécessaires pour remplir les objectifs d’incorporation français. De plus la France est structurellement exportatrice de céréales.

• Le superéthanol : un choix d'avenir ?

Oui, les Partenaires de la Charte superéthanol se sont engagés à construire une filière complète pour le consommateur, qui lui apporte un moyen économique de rouler tout en agissant pour l’environnement et le développement durable.

 

Haut de Page

Haut de Page