LES MATIERES PREMIERES

 

L’alcool éthylique de fermentation provient d’une multitude de produits d’origine agricole, dont la culture est largement pratiquée ou pourrait être développée. A l’avenir, les ressources ligno-cellulosiques, d’origine agricole ou forestières, pourraient contribuer à une production d’éthanol lorsque les procédés de fermentation seront au point.

 

Les matières premières

Trois grandes filières se présentent :

  • Les plantes saccharifères et les fruits dont le sucre est directement fermentescible : betterave, canne à sucre, raisin, pomme, etc.
  • Les plantes amylacées dont l’amidon est hydrolysé en glucose, sucre
    fermentescible :
    céréales (blé, maïs,…), topinambours, pommes de terre, manioc, etc.
  • Les plantes lignocellulosiques dont la cellulose peut être dégradée en sucres fermentescibles : bois, taillis, déchets végétaux, miscanthus et autres cultures énergétiques, paille, etc.

Remarque : il existe une filière de fabrication d’éthanol de synthèse, par opposition à celui obtenu par fermentation. Ce procédé consiste à hydrater l’éthylène d’origine pétrolière pour obtenir de l’éthanol. Cet alcool, à la différence de l’alcool agricole, est issu d’une ressource fossile.

Haut de Page